Gaucher et dyslexique

On dit parfois que certains troubles de l’apprentissage sont plus fréquents chez les personnes qui privilégient leur main gauche. Les chercheurs n’ont pas encore trouvé de lien génétique entre la dyslexie et la main dominante. Les personnes atteintes de dyslexie, une difficulté d’apprentissage qui a un impact sur les capacités de lecture, d’écriture et d’orthographe, sont réparties à parts égales entre droitiers et gauchers.

Cependant, il y a moins de gauchers dans le monde. En fait, la répartition est de 90/10. Cela signifie que la dyslexie pourrait être plus fréquente chez les gauchers, mais la relation n’est pas nécessairement causale. On peut également se demander si la dyslexie est plus fréquente chez les garçons que chez les filles.

Certaines données suggèrent que la dyslexie est tout aussi fréquente chez les filles que chez les garçons, mais qu’elle n’est pas aussi bien reconnue, tandis que d’autres études (Quinn & Wagner 2015) ont constaté que les difficultés de lecture sont plus fréquentes chez les individus de sexe masculin.

La main dominante et la dyslexie sont-elles liées ? Origines génétiques de la main dominante

Les êtres humains ont tendance à favoriser une main plutôt qu’une autre lorsqu’il s’agit d’écrire et d’accomplir d’autres tâches personnelles, comme faire sa toilette et manger. En France, environ 89 % de la population est droitière, 10 % est gauchère et 1 % est ambidextre, c’est-à-dire qu’elle choisit d’utiliser sa main droite ou sa main gauche selon la tâche à accomplir.

Bien qu’il existe d’autres espèces qui montrent des préférences pour la main, comme les chimpanzés, ils ont tendance à être partagés à parts égales dans le choix de leur main droite ou gauche. L’explication du biais de la main droite chez l’homme est donc un défi pour les chercheurs qui étudient ses origines génétiques.

La main n’est pas un simple cas de traits récessifs ou dominants. Les mutations entre plusieurs gènes contribuent à ce qu’une personne choisisse ou non d’utiliser plus souvent sa main droite ou sa main gauche. Des recherches récentes ont révélé que les mêmes gènes impliqués dans le choix entre main droite et main gauche contrôlent aussi le positionnement des organes dans le corps.

La maniabilité peut également être liée à l’asymétrie, les parties qui contrôlent le langage se trouvant généralement du côté gauche du cerveau. Dans une certaine mesure, il y a aussi une question d’éducation et d’expériences, car tous les jumeaux ne partagent pas la même main et des études ont indiqué qu’un faible poids à la naissance et des mères stressées pendant la grossesse peuvent rendre les enfants plus susceptibles d’être gauchers.

Étant donné qu’ils sont minoritaires, les gauchers ont été historiquement traités comme des personnes différentes. La main gauche était considérée comme sale et parfois associée au diable. Aujourd’hui, dans certaines cultures, il est encore interdit d’utiliser la main gauche pour certaines tâches, comme la prière rituelle ou le repas.

Et si les éducateurs, dans de nombreux pays, comme la France, ne forcent plus les enfants gauchers à apprendre à écrire avec leur main droite, les enfants ont toujours besoin de bureaux différents, de ciseaux spéciaux et d’instructions sur la façon de placer leur papier pour éviter de tacher l’encre.

Qu’est-ce que la dyslexie ?

La dyslexie est un trouble de l’apprentissage basé sur le cerveau qui touche jusqu’à 10 % de la population en France. Elle n’a rien à voir avec l’intelligence et les personnes atteintes de dyslexie ne sont pas paresseuses, elles traitent simplement l’information d’une manière différente. Il existe de nombreux types de dyslexie et il n’y a pas deux personnes qui présentent le même ensemble de symptômes.

Néanmoins, la plupart des personnes dyslexiques ont du mal à séparer les mots en leurs composantes sonores. Les problèmes de conscience phonémique peuvent rendre difficile l’orthographe et le décodage des mots, une étape cruciale dans le développement précoce des compétences en lecture.

Certaines personnes dyslexiques ont également des difficultés à interpréter les informations visuelles et à identifier les relations spatiales et droite-gauche.

Stratégies pour les élèves dyslexiques

Plus tôt la dyslexie est identifiée, mieux c’est. En effet, les enfants dyslexiques à qui l’on n’enseigne pas les techniques d’adaptation peuvent facilement prendre du retard par rapport à leurs camarades en matière de développement des capacités de lecture et d’écriture.

Ils peuvent développer des associations négatives avec l’école et avoir une faible estime de soi, ce qui risquera d’entrainer de nombreuses conséquences négatives.

Pour pallier ce problème fréquemment rencontrer chez les personnes dyslexiques, un certain nombre de solutions est envisageable.

Parmi elles, on retrouve l’orthophonie, qui est la solution la plus généralement plébiscité puisqu’elle permet au personnes dys d’être accompagnées par des professionnels.

Une autre solution, d’ailleurs souvent utilisée en complément de l’orthophonie, est, pour les parents, de suivre des formations pour pouvoir eux aussi aider leurs enfants à la maison. Des formations de ce type peuvent se retrouver en ligne, notamment sur le site de France Dyslexia, ou encore en physique un peu partout en France.

error

Vous trouvez cet article intéressant ? Si c'est le cas, partagé le avec vos amis ! 😋