Chez les particuliers ou dans les élevages canins, l’ostéopathe canin a pour mission, via les techniques manuelles, de prendre soin des diverses pathologies atteignant nos animaux de compagnie. Mais en quoi consiste l’ostéopathie canine et en quoi elle diffère de l’ostéopathie équine par exemple ?

L’ostéopathe canin : Quel est ce métier ?

Il s’agit d’un vétérinaire ostéopathe qui a suivi une formation dans une école d’ostéopathie avec une spécialisation animale. Il s’agit d’une thérapie manuelle douce, dont la palpation peut être curative, préventive ou complémentaire.

Grâce à l’observation et la palpation des zones douloureuses chez le chien, la séance d’ostéopathie permet de faire un diagnostic des lésions. Dépendamment de ce diagnostic, le praticien ostéo va effectuer une douce manipulation afin de permettre à l’animal de recouvrir une bonne mobilité. 

Le praticien animalier viendra à bout des pathologies et des dysfonctions pour libérer l’animal des gênes et de la douleur. Via ses mains, il va soigner les soucis des articulations, des organes et des muscles.

Devenir ostéopathe canin : Les motifs des consultations

Le métier d’ostéopathe canin est aujourd’hui en pleine expansion. La thérapie manuelle fait que de nombreux propriétaires et éleveurs font appel à l’ostéopathie animalière pour leurs animaux. Cela peut concerner :

  • Les raideurs articulaires ou une boiterie ;
  • Les troubles métaboliques ;
  • Les troubles digestifs et fonctionnels ;
  • Les soucis cutanés comme les allergies ;
  • Les difficultés liées à la reproduction ;
  • Les troubles de la croissance ;
  • Les troubles du comportement.

Il est tout à fait possible d’avoir recours à ces praticiens à titre préventif. Cela est le cas pour les chiens de travail ou sportifs. Mais pour s’imaginer ostéopathe, il faut tout de même suivre une formation adaptée !

Les voies d’accès pour un diplôme d’état en ostéopathie animale

Afin de devenir ostéopathe animalier, il y a 3 voies possibles pour le professionnel de santé. 

  • Devenir vétérinaires et se former en ostéopathie animale. Pour ce faire, on suit un cursus classique dans une école valide par l’ordre des vétérinaires (2 ans de classe prépa et 5 ans en école vétérinaire). Puis deux à 3 ans en sus pour devenir ostéopathe.
  • Devenir ostéopathes animaliers (5 ans de formation en ostéopathie dans une école privée) ;
  • Devenir ostéopathe humain avant de profiter d’un titre d’ostéopathe pour animaux. Pour deux d’études en plus, il est possible de se former sur plusieurs espèces.

Les qualités requises pour devenir ostéopathe

Comme tous les métiers que l’on exerce auprès des animaux, il faut avant tout les aimer. Aussi, il faut avoir de bonnes connaissances de leur comportement, de leur anatomie et d’excellentes bases en physiologie et en ostéopathie. 

L’ostéopathe doit avoir une précision dans ses gestes et une grande sensibilité. C’est un métier qui demande une bonne condition physique au moment de manipuler les animaux lourds.

Enfin, il est impératif d’être à l’écoute des animaux et des propriétaires pour mettre en place une relation de confiance.

Comment se passe la consultation ?

La consultation débute toujours par l’auscultation de l’animal. Le chien sera alors examiné via des palpations et le praticien doit examiner les éventuelles contractions musculaires durant la thérapie ainsi que le mouvement respiratoire du chien. 

Après la palpation, il peut émettre un diagnostic en recommandant des examens vétérinaires en sus ou en procédant à d’autres manipulations pour rééquilibrer l’organisme. C’est grâce à cela qu’il va améliorer la circulation sanguine et la circulation de l’influx nerveux. Par la suite, il effectuera des messages ou encore des manipulations viscérales. 

Après la session, le chien doit être mis au repos durant 2 jours. Si une nouvelle consultation est programmée, alors il est impératif d’espacer le tout de plusieurs semaines.

error

Vous trouvez cet article intéressant ? Si c'est le cas, partagé le avec vos amis ! 😋