La diarrhée est une des pathologies les plus fréquentes qui touchent les veaux nouveau-nés. Elle entraîne une importante déshydratation chez le veau, ce qui affaiblit fortement ce dernier, et en l’absence d’un traitement adapté peut lui être fatal. Ainsi, afin d’éviter une telle situation, il convient de détecter les signes de déshydratation ou de diarrhée du veau pour pouvoir lui fournir rapidement le traitement indispensable. Pour ce faire, ce billet propose de découvrir les signes à surveiller pour déterminer la déshydratation ou la diarrhée du veau.

 Qu’est-ce que la diarrhée chez le veau ?

La diarrhée chez le veau n’est pas une maladie, mais plutôt un symptôme de selles liquides. Ce phénomène peut être expliqué par deux éléments, à savoir l’eau est mal absorbée ou excrétée par le veau, ou alors le lait, plus ou moins digéré, ressort.

Dans le cas où la diarrhée est liée à un mal absorption ou excrétion de l’eau par le veau, il s’agit des conséquences de diarrhées parasitaires ou infectieuses qui attaquent et dégradent la paroi digestive. Si la diarrhée est liée au fait que le bol alimentaire (lait) ressort, cela s’agit généralement d’erreurs d’alimentation provoquant une mauvaise digestion du lait ou un débordement de l’appareil digestif.

Dans bien des cas, l’équilibre entre les défenses du veau et la pression microbienne est brisé par un défaut d’alimentation ou de conduite, ce qui provoque une diarrhée. Les agents pathogènes commencent donc à prendre du terrain et affaiblissent l’organisme du veau. La lutte va donc consister à booster ses défenses et à minimiser la pression. En cas de diarrhée du veau, l’administration d’un réhydratant pour veaux est souvent indispensable, aussi bien pour des mesures préventives que curatives.

Les signes qui peuvent indiquer la diarrhée et la déshydratation du veau

Une détection précoce des veaux en diarrhée ou déshydratés est importante afin de pouvoir les prendre en charge le plus rapidement. Comme déjà évoquées plus haut, les diarrhées peuvent avoir diverses causes. Elles sont le plus souvent d’origines parasitaires, infectieuses ou encore alimentaires.

Dans tous les cas, les diarrhées induisent souvent une déshydratation du veau, ce qui peut détériorer rapidement la santé de celui-ci. Ainsi, plus la diarrhée ou la déshydratation du veau est détectée précocement, plus il est possible d’apporter le traitement adéquat. Pour déceler la diarrhée ou la déshydratation du veau, il existe quelques signes à vérifier.

  • La profondeur de l’oeil : si l’oeil de l’animal est creux, cela veut dire qu’il est déjà bien déshydraté ;
  • Le pli de peau au niveau des côtes : s’il est persistant, cela indique que le veau est très déshydraté. Cette vérification est à effectuer après avoir donné un réhydratant et il faudra continuer à en donner tant que le pli ne se dissipe pas ;
  • La température : il est nécessaire de prendre régulièrement la température des animaux malades. Chez un veau en suspicion de diarrhée ou de déshydratation, il sera indispensable de mettre en place de lui apporter un traitement supplémentaire en cas d’hypothermie.
  • Le réflexe de succion : dans le cas où celui-ci diminue ou s’il devient totalement absent, cela signifie que la déshydratation est déjà bien avancée. Il est donc utile de faire intervenir le vétérinaire pour une réhydratation par voie veineuse.

Le traitement des diarrhées du veau

La réussite du traitement des diarrhées du veau repose sur leur cause et de la rapidité avec laquelle les veaux concernés sont réhydratés.

Des réhydratants oraux sont préconisés par le vétérinaire pour pallier la perte en électrolytes et en nutriments essentiels.

Pour des diarrhées d’origine bactérienne, un traitement par antibiotique peut être prescrit par le vétérinaire.

error

Vous trouvez cet article intéressant ? Si c'est le cas, partagé le avec vos amis ! 😋