Au moins une fois, on s’est tous intéressé à rechercher les effets de cette molécule présente dans l’or noir naturelle dans notre organisme après consommation. Vous l’avez sûrement deviné, il s’agit de la caféine. Il n’est pas rare de lire qu’un nouveau scientifique s’est penché sur la question, et les théories s’enchainent. S’il est vrai que les résultats sont très concluants avec une liste de bienfaits et vertus très bénéfiques, la caféine a également ses côtés sombres, des effets néfastes après une surconsommation ou quand on rentre dans l’addiction « Oui, la caféine peut rapidement revenir une drogue ».

Si ces deux points sont écartés et qu’on se penche sur les bons côtés, la caféine participe à notre performance physique, augmente notre vigilance, nous maintient en éveil, sans oublier nos prouesses cognitives. La toute dernière tendance, est son effet sur la mémoire, une chose qui a suscité l’intérêt des chercheurs spécialisés dans les troubles cérébrales, comme le Parkinson ou l’Alzheimer. Quels sont alors les effets de la caféine sur la mémoire ?

Sa contribution à l’amélioration de notre activité cérébrale

Entre café et thé, la seconde a clairement une meilleure réputation que le premier, mais les effets du café sur l’activité cérébrale sont surprenants. La caféine présente dans cette boisson naturelle énergisante, vient se loger dans le cerveau, 05 minutes après l’avoir consommée, et son activité dans cette partie cruciale du corps humain dure 06 à 08 h. Nos neurorécepteurs sont stimulés grâce à elle, ce qui a pour conséquence positive d’une amélioration de la concentration.

La revue scientifique Brain and Cognition a également voulu partager quelques informations, à savoir que boire du café a des effets bénéfiques sur l’attention visuelle. On découvre aussi que les 75 mg de caféine présentent dans une tasse de café, ferait accroître notre taux d’attention.

Voici de belles recherches qui devraient changer la mauvaise réputation derrière cette molécule. Cela ne veut pas dire qu’il faut négliger la modération, car de simples et minimes doses suffisent pour augmenter les performances de notre mémoire « Pas la peine d’en faire de trop ».

Sa contribution à la réduction de la perte de mémoire

Même une simple tasse de café décaféiné, a son mot à dire dans notre protection contre les maladies neurologiques, encore un grand point à attribuer à la caféine. Grâce à des études d’observation minutieuses et des tests faire sur les sujets, il est prouvé que la consommation de caféine contribue à la réduction du déclin cognitif dont on fait l’expérience lors du vieillissement, sans omettre les risques de démences. C’est ainsi qu’elle participe à réduire le risque de développer des maladies cérébrales comme l’Alzheimer et Parkinson.

A partir d’une étude faite sur des souris, on fait la remarque que l’injection de caféine dans leurs cellules a diminué leur perte de mémoire. Pour être certain que ce fût grâce à la caféine que ce résultat sorti, l’étude a été faite en utilisant une dose de deux tasses de café par jour dans l’eau des rongeurs ; Conclusion : la caféine était vraiment à l’origine de leur bien-être.

Cela n’épargne pas la modération de la caféine

Envie de tout déchirer à votre examen ou donner une présentation sans faille lors d’un mémoire ? Une ou deux tasses de café serrait la bienvenue, ceci après avoir travaillé ou étudié, mais pas plus. Il est conseillé de ne pas dépasser trois tasses de café par jour, et ne plus en consommer après 16 h.

Ingurgitez des dizaines de tasses vous sera néfaste, car c’est uniquement la bonne dose qui vous ferra gagner en performances physiques et à booster votre mémoire. Nous vous conseillons de préparer soi-même votre expresso à la cafetière, chose qui vous forcera à veiller sur vos dosages, contrairement aux boissons des Coffee Shop.

error

Vous trouvez cet article intéressant ? Si c'est le cas, partagé le avec vos amis ! 😋