L’utilisation des sédatifs ne cesse de croître au fil des années. Nous vivons dans une société où il faut courir à 100 à l’heure et dans laquelle nous subissons une pression quotidienne. Nous devons réussir au travail, avoir une belle voiture, une grande maison, les plus beaux posts Instagram, etc.

Tout cela nous apporte du stress et de l’anxiété et beaucoup se tournent vers les sédatifs pour soulager ces symptômes.

Les sédatifs, c’est quoi ?



Les sédatifs aussi appelés antidépresseurs, tranquillisants ou somnifères (medicament pour dormir) constituent un groupe de médicaments généralement utilisés en médecine dans le but de calmer l’anxiété, traiter les troubles du sommeil ou même réduire les symptômes de sevrage alcoolique. La sédation aura des effets sur le cerveau et le corps. On distingue deux groupes principaux de sédatifs : les benzodiazépines et les barbituriques. Les médicaments à base de benzodiazépines sont massivement utilisés et disponibles – pour certains – en automédication en pharmacie tandis que les barbituriques sont réservés à la médecine professionnelle à cause de leur dangerosité.

L’utilisation de sédatifs comme medicament pour dormir



Lorsque vous rencontrez des troubles du sommeil, il est tentant de prendre un medicament pour dormir afin de vous aider à entrer dans un état de somnolence. L’utilisation de médicaments sur ordonnance à base de benzodiazépine peut apporter un réel soulagement lorsqu’elle est contrôlée par un médecin qualifié. Il existe un réel danger lorsque ces médicaments sont consommés de manière abusive et en automédication. La prise de sédatifs vous apportera une solution efficace contre votre insomnie mais améliorera également votre humeur et vous procurera une sensation de bien-être. Cela rend ces médicaments attrayants pour les personnes à la recherche d’effets récréatifs. L’abus peut vous amener à la dépendance et dans les cas les plus graves à la mort.

Quels sont les symptômes de dépendance



Le cerveau humain s’adapte relativement rapidement aux changements apportés par les sédatifs. Après plusieurs semaines ou plusieurs mois, il commencera à prendre les effets de ces médicaments comme quelque chose de normal. Lorsque ce changement se produit au niveau de votre cerveau, vous risquerez de développer une dépendance sédative. Vous aurez besoin de prendre davantage de sédatifs afin de vous aider à trouver le sommeil et des symptômes de sevrage feront leurs apparitions.

Symptômes de sevrage les plus communs :

  • Insomnie,
  • Agitation,
  • Nausée,
  • Vomissement,
  • Perte d’appétit,
  • Tremblement,
  • Irritabilité,
  • Paranoïa,
  • Dépression,
  • Incapacité à se concentrer et troubles de la mémoire.

Comment soigner l’addiction ?


Pour traiter une dépendance aux sédatifs la première étape est la désintoxication, c’est à dire lorsque vous arrêtez de consommer le/les médicament(s). Sachant que des symptômes de sevrage – parfois intenses – peuvent survenir, il sera fortement conseillé d’être suivi médicalement en hôpital ou dans un centre de désintoxication afin de contrôler les éventuels effets secondaires. L’abus de sédatifs est souvent lié à d’autres problèmes comme la dépression ou l’insomnie, il faudra donc traiter également ces problèmes pour espérer une guérison sur le long terme.

·       Substituts aux sédatifs dans le cas de troubles du sommeil

Bien dormir est un facteur clé pour avoir une bonne santé mentale et physique.

Plutôt que de prendre un médicament pour dormir, tentez d’autres solutions naturelles, efficaces et sans danger.

Voici quelques astuces afin de vous aider à profiter d’une bonne nuit de sommeil :

Évitez la consommation d’alcool et/ou de stimulants



L’alcool est réputé pour avoir des vertus sédatives, vous vous endormirez rapidement mais votre sommeil sera agité et vous ne profiterez pas d’une nuit réparatrice. La consommation de caféine peut avoir des effets sur votre métabolisme durant plusieurs heures et vous empêcher de dormir.

Évitez de boire ou manger avant d’aller au lit


En buvant trop avant d’aller dormir vous risquez de remplir votre vessie et devoir vous relever durant la nuit pour aller aux toilettes. Manger avant de se coucher peut activer votre digestion et vous maintenir éveillé.

Réduisez un maximum votre stress

Essayez-vous à la méditation par exemple. Vous vous coucherez l’esprit tranquille et oublierez les soucis de la journée.

Pratiquez des activités physiques

Toutes activités physiques est bénéfique pour améliorer la durée et la qualité de votre sommeil. Attention de ne pas provoquer l’effet inverse en pratiquant du sport juste avant de se coucher.

Respectez un planning strict

Il peut être tentant de ne pas enclencher son réveil durant le weekend après une longue semaine de travail, mais cela aura un impact négatif sur votre sommeil. Habituez votre corps à se lever à la même heure tous les jours de la semaine.

Rendez votre environnement propice à une bonne nuit de sommeil

Tous les appareils électroniques – smartphones, tablettes et ordinateurs portables – sont à proscrire lorsque vous êtes dans votre lit, ils risquent de stimuler votre cerveau et ralentir votre endormissement. Assurez-vous que la température ambiante de votre chambre soit agréable.

error

Vous trouvez cet article intéressant ? Si c'est le cas, partagé le avec vos amis ! 😋