Vous pouvez trouver des millions de pages sur la manière de fonder un foyer, notamment pour la cérémonie de mariage et la fête. Par contre, les documents se font rares lorsqu’il s’agit de guide pour le père et la mère de famille. Si vous endossez ce rôle ou vous préparez à le faire, ces quelques recommandations sont pour vous.

La famille requiert beaucoup d’organisation

Une vie de famille heureuse demande beaucoup d’organisation de la part de la mère, mais également du père. Les enfants devront aussi apprendre le sens de l’ordre. Établissez de véritables routines pour gérer le quotidien. Il va falloir vous lever tôt tous les jours. La maman devrait sortir du lit au moins 15 minutes avant tout le monde. Certains papas vont parfois faire la même chose. C’est le seul moyen d’arriver à tout faire sans être débordés pour le reste de la journée. De temps à autre, il faut prévoir les tenues de la veille la nuit. Les déjeuners à emporter peuvent être préparés le lendemain. Instaurez la discipline en détaillant le planning pour chaque membre de la petite tribu. Les courses devront être faites à des heures fixes. C’est aussi le cas pour les ordures. Si besoin est, collez un emploi du temps pour les bains, les repas ainsi que les tâches ménagères. Les enfants devront apprendre à s’occuper de leur personne très tôt. La propreté est une notion qui devrait être inculquée dès le plus jeune âge.

Altruisme et culture de la bienveillance

Une famille accorde de l’importance à chacun de ses membres. Tout le monde devrait faire preuve d’altruisme et considérer les autres. C’est le seul moyen de cultiver la solidarité. Cela dit, il est parfois nécessaire de traiter individuellement les personnes dans le foyer. Il faut éviter d’acheter les mêmes vêtements aux enfants, ce en dépit du fait qu’ils ont peu de différence d’âge. Puis, il vaut mieux accorder du temps à chacun des petits. Cela permet de discuter séparément avec ces « trésors ». Ils ont besoin de cette attention pour leur développement. Les dîners en famille sont importants. Ces retrouvailles autour de la table aident à avoir une véritable conversation. Les échanges d’idées sont à encourager. Il est inutile de chercher à s’entendre sur tout. Chaque membre de la petite tribu devrait juste accepter les autres. Les goûts, les activités de loisirs ou les études restent personnels, mais peuvent aussi se discuter. Chacun devrait pouvoir en parler, même le temps d’un souper. Ce serait encore mieux s’il est possible de faire du sport ensemble ou passer quelques jours de vacances avec toute la troupe.

Tout affronter avec du positivisme

L’avantage d’appartenir à une meute, c’est de pouvoir faire face aux obstacles à plusieurs. La solidarité constitue une force inébranlable devant la cruauté du quotidien. Tout le monde rêve d’une vie de famille bien rangée, mais dans les faits, les choses se passent souvent autrement. L’image montrée sur les réseaux sociaux ne reflète pas du tout la réalité. D’ailleurs, il est parfois préférable de ne pas considérer Facebook ou le cinéma. Ils restent purement hypothétiques. Dans la vraie vie, chaque foyer doit affronter une liste entière de difficultés. Il y a tellement d’épreuves à surmonter que le positivisme est de rigueur pour tout le monde. À ce titre, il revient aux parents d’inculquer aux enfants le sens de la responsabilité et du courage face aux problèmes. Tout devrait être abordé avec enthousiasme. Enfin, le foyer peut aspirer au bonheur si le père et la mère parviennent à s’entendre sur tout ou presque. Les scènes de ménage sont à éviter. Autant que possible, il faut faire un test sur la compatibilité des prénoms bien avant de se marier. La numérologie apporte quelques réponses sur la nature de votre relation si vous envisagez encore de fonder votre propre famille.

error

Vous trouvez cet article intéressant ? Si c'est le cas, partagé le avec vos amis ! 😋